DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : Kurt Beck, nouveau président du SPD, va devoir faire le grand écart

Vous lisez:

Allemagne : Kurt Beck, nouveau président du SPD, va devoir faire le grand écart

Taille du texte Aa Aa

Devant un congrès extraordinaire du SPD réuni ce dimanche à Berlin, le nouveau patron des sociaux-démocrates allemands, Kurt Beck, a affirmé que le SPD devait retrouver son ancrage à gauche mais en même temps conserver toute loyauté à la grande coalition d’Angela Merkel.

Kurt Beck a promis de respecter les engagements pris avec les alliés conservateurs de la CDU lors de la formation fin 2005 de la grande coalition. Mais il aimerait aussi faire revenir son parti sous les projecteurs. “Si nous avons la force de rester unis plutôt que nous diviser dans un débat ou un autre, déclare Kurt Beck, alors nous aurons la force d’atteindre notre objectif qui est de redevenir une puissance décisive dans ce pays, dans cette démocratie… Et pour cela je vous demande votre confiance” a expliqué Kurt Beck. Un discours d’une heure et demie, très applaudi par les 500 délégués du SPD. Kurt Beck est le populaire chef du governement régional de Rhénanie-Palatinat depuis 1996, il était aussi jusqu‘à présent le vice-président du SPD. Considéré comme proche du peuple et pragmatique, cet homme de 57 ans, à la formation d‘électro-mécanicien, est aussi un grand amateur de football, il est même abonné aux matches du Kaiserslautern. Aujourd’hui à Berlin, après son élection par les délégués à la tête du SPD, Kurt Beck a prononcé un discours au ton très à gauche et a rappelé qu’il s‘était engagé très jeune, d’abord dans un syndicat puis en politique. Sa “politique active du marché du travail” a permis à son Land, la Rhénanie- Palatinat, d’avoir l’un des taux de chômage les plus faibles d’Allemagne.