DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les législatives chypriotes-grecques marquées par l'enjeu de la réunification

Vous lisez:

Les législatives chypriotes-grecques marquées par l'enjeu de la réunification

Taille du texte Aa Aa

Après des semaines de campagne, le moment du vote arrive pour les Chypriotes- grecs. Ce dimanche ils doivent renouveller leur parlement, lors des premières législatives depuis le rejet, il y a 2 ans, d’un plan de réunification de l‘île, proposé par Kofi Annan.

Le problème de la réunification a pesé lourdement sur ces élections, car selon les sondages, les partisans du non au référundum onusien de 2004 devraient encore gagner des sièges au parlement. Chypre est divisé depuis 1974 à la suite de l’invasion, par l’armée turque, du nord de l‘île, en réponse à un coup d‘état des nationalistes chypriotes-grecs qui voulaient rattacher l‘île à la Grèce. Le président chypriote-grec, Tassos Papadopoulos, farouchement opposé à la réunification, devrait sortir renforcé de ce scrutin. Non seulement grâce à une avancée annoncée, son parti passant de 9 à 12 sièges, mais aussi grâce aux soutiens qu’il compte au sein d’Akel, le puissant parti communiste. Pour la première fois depuis des dizaines d’années, 270 Chypriotes-turcs résidant dans la partie grecque vont pouvoir voter aux cotés des 470 000 électeurs chypriotes-grecs. Autre fait marquant, un candidat chypriote turc se présente, pour la première fois depuis 43 ans.