DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Chypriotes-Grecs derrière leur président opposé à la réunification

Vous lisez:

Les Chypriotes-Grecs derrière leur président opposé à la réunification

Taille du texte Aa Aa

On votait aujourd’hui à Chypre. Les Chypriotes-grecs élisaient leur nouveau parlement, et juste après la fermeture des bureaux de vote, les premiers résultats placent la coalition gouvernementale du président Tassos Papadopoulos en tête. Diko, Le parti de centre-droit du chef de l’Etat, fer de lance de la campagne du non au référendum sur le plan de réunification de l’ONU en 2004, remporte 17,5% des votes.

Le partenaire de Papadopoulos, le parti communiste Akel, poids lourd de la coalition, récolte aux alentours de 33% des suffrages. Akel qui se trouve ainsi au coude à coude avec le parti de droite Disy. L’opposition conservatrice remporte aussi plus ou moins 33% des voix. L’avance annoncée de Diko est un coup dur pour ceux qui espèrent la réunification de l‘île, divisée depuis 1974. Cette année là, l’armée turque envahit le nord de l‘île en réponse à un coup d’Etat de nationalistes chypriotes-grecs. 30 ans plus tard, les Chypriotes-grecs rejetaient un plan de réunification de l‘île, accepté pourtant par les Chypriotes-turcs. Depuis les négociations sont au point mort, l’espoir aussi : le président Papadoupolos, interrogé avant ces élections, affirmait qu’il n’y a pas de raison que son gouvernement change sa position sur la question de la réunification.