DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Chypriotes-grecs élisent leur nouveau parlement

Vous lisez:

Les Chypriotes-grecs élisent leur nouveau parlement

Taille du texte Aa Aa

Les Chypriotes-grecs renouvellent leur parlement et pour la première fois, des Chypriotes-turcs, résidant côté grec de l‘île, participent au scrutin grâce à un récent amendement de la Constitution. Pour la première fois également, un candidat chypriote-turc, une femme, se présente.

Reste que le scrutin devrait conforter Diko, la formation de centre-droit de la coalition au pouvoir. Diko, fer de lance du non au référendum sur le plan de réunification de l‘île, est le parti présidentiel. Diko pourrait passer de 9 à 12 sièges au Parlement, sur un total de 56 députés. Diko demeure néanmoins en troisième position des intentions de votes, après les le parti communiste Akel (20 sièges, poids-lourd de la coalition) et le parti de droite Disy, dans l’opposition (19 sièges). Après avoir déposé son bulletin dans l’urne tôt ce matin, le président Papadopoulos a appelé ses compatriotes à exercer leur droit de vote. Aux questions des journalistes sur un règlement de la division de l‘île après les élections, le président ne voit aucune raison pour un tel changement. En 1974, l’armée turque envahit le nord de l‘île en réponse à un coup d’Etat de nationalistes chypriotes-grecs. Depuis, Chyre est coupée en deux. En avril 2004, les chypriotes-grecs rejettent par référendum le plan de réunification proposée par l’ONU, tandis que les chypriotes-trucs l’approuvent. C’est donc divisée que Chypre entre dans l’Union européenne en mai 2004. A Bruxelles, on ne perd pas espoir. Il y a deux jours, Olli Rehn, le commissaire européen à l’Elargissement, espérait une reprise des négociations “sur un accord global” après les élections.