DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dans les rues de Gaza aujourd'hui, pas de milice armée du Hamas

Vous lisez:

Dans les rues de Gaza aujourd'hui, pas de milice armée du Hamas

Taille du texte Aa Aa

Seuls les policiers officiels palestiniens sont en faction dans la ville palestinienne. Le Hamas a en effet retiré provisoirement sa police des rues de la ville mais a annoncé qu’il ne ferait pas de concession sur sa politique… C’est ce qu’a déclaré Ismaïl Haniyeh après l’annonce de l’ultimatum du président palestinien Mahmoud Abbas sur la consultation par référendum des Palestiniens.

Mahmoud Abbas a en effet fixé jeudi un ultimatum de dix jours au Hamas pour qu’il accepte de mettre fin aux attentats en Israël et pour qu’il accepte aussi la création d’un Etat palestinien selon les frontières de 1967, ce qui reviendrait à reconnaître l’existence d’Israël. Si le Hamas refuse, Mahmoud Abbas envisage de soumettre ces propositions directement à la population par référendum. Ractions contrastées dans les rues de Gaza : “Les dernières élections ont eu lieu il y a peu, estime cet homme. C‘était déjà comme un référendum. C’est une perte de temps, un référendum, il y en a déjà eu un pour le parlement il y a trois mois. Nous allons revenir au même point”. “J’espère que tous vont dépasser leur intérêt propre, déclare cet autre, servir le peuple palestinien et la Palestine et trouver des solutions qui peuvent nous aider tous, pas seulement les partis politiques”. Mahmoud Abbas a précisé que le cas échéant, un référendum devrait être organisé avant août.