DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Constitution européenne : il est urgent d'attendre

Vous lisez:

Constitution européenne : il est urgent d'attendre

Taille du texte Aa Aa

Voici un peu l’idée générale du conclave des ministres des affaires étrangères des 25 réunis ce samedi jusqu‘à dimanche à Vienne en Autriche. Les ministres européens semblent ainsi prêts à prolonger la période de réflexion commencée après les rejets néerlandais et français de la Constitution européenne, il y a un an. Ils ont indiqué avoir l’intention de repousser à juin 2007, au plus tôt, les décisions sur l’avenir du texte.

Frank Walter Steinmeier, ministre allemand des Affaires étrangères : “Je pars du principe que la présidence allemande, de janvier à juin 2007, sera chargée de faire une proposition substantielle sur la façon de poursuivre le processus de ratification”. C’est donc une deuxième année de réflexion qui semble s’ouvrir aujourd’hui, et ce week-end l’objectif des 25 est surtout d’adopter un calendrier. Ils se rencontreront de toutes façons pour le sommet européen des 15 et 16 juin prochains. C’est seulement après la présidence allemande et une fois que les élections présidentielles françaises et les législatives néerlandaises seront passées, que l’horizon européen sera dégagé. Alors seulement la question d’un abandon du traité constitutionnel ou d’une tentative de modification pourra être posée.