DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les violences se poursuivent au Timor-est

Vous lisez:

Les violences se poursuivent au Timor-est

Taille du texte Aa Aa

Des miliciens ont mis le feu à des dizaines de maisons dans la ville de Dili, ce samedi matin. La capitale du petit pays, indépendant depuis 2002, est secouée depuis trois jours par des affrontements entre forces loyalistes et soldats déserteurs.

Des violences qui ont semé la terreur et obligé de nombreux habitants de Dili à fuir. Entre un tiers et la moitié des forces armées timoraises ont récemment déserté et ont ensuite été exclues de l’armée. Ce sont ces soldats rebelles qui se battent depuis plusieurs jours avec les forces restées loyales au pouvoir, soutenues par de jeunes miliciens armés. Le gouvernement a appelé l’Australie, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande et le Portugal à lui venir en aide pour restaurer l’ordre. Le ministre des Affaires étrangères est-timorais se veut confiant, il estime que d’ici deux à trois jours les personnes armées seront arrêtées et la situation sous contrôle. Des troupes malaisiennes sont arrivées ce matin alors que les Australiens étaient eux déjà en position. C’est vers ces derniers et l’aéroport de Dili qu’une partie de la population s’est réfugiée et a organisé un campement de fortune.