DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Panique dans la région de Yogyakarta

Vous lisez:

Panique dans la région de Yogyakarta

Taille du texte Aa Aa

Dans la ville, des gens sont sortis de chez eux et se sont mis à courir en criant “Tsunami, tsunami”… Dans toutes les têtes bien-sûr, le tsunami catastrophique de décembre 2004 qui avait fait près de 170 000 morts en Indonésie.

Autre source de panique, le volcan Mérapi, situé non loin de la ville, et qui s’est réveillé ces dernières semaines, avec des coulées de lave et des nuées ardentes qui menacent les populations vivant sur ses flancs. Une éruption de lave et de roches a suivi le séisme aujourd’hui. Aucune victime n’est heureusement à déplorer. Deux répliques d’intensité plus faible ont été ressenties après le tremblement de terre. L’Indonésie se trouve sur une zone fortement volcanique appelée la Ceinture de feu, une zone également très sujette aux séismes car elle se trouve à la jonction des plaques tectoniques eurasienne et indo-australienne.