DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Beaucoup de travail pour les secouristes en Indonésie

Vous lisez:

Beaucoup de travail pour les secouristes en Indonésie

Taille du texte Aa Aa

L’armée est en plein travail en Indonésie pour tenter, deux jours après la catastrophe, de retrouver des survivants du séisme.

Mais le plus souvent ce sont des corps sans vie qui sont extraits des décombres… Il est difficile d‘établir un bilan fiable car les sources d’information divergent, mais celui-ci est semble t-il supérieur à 4000 morts. La région sud de l‘île de Java a été ravagée samedi matin très tôt par un tremblement de terre de 6,2 sur l‘échelle de richter, à une heure où la plupart des gens dormaient encore. Désormais la mobilisation est générale sur l‘île de Java, et des soldats indonésiens, ainsi que des camions pleins de volontaires, se sont rendus toute la journée dans la ville de Bantul, très densément peuplée et l’une des plus touchées, pour aider à la fouilles des ruines. Dans la rue, des campements de fortune se sont organisés, et dans les hôpitaux, des personnes blessées – il y en aurait plus de 20000 – attendent de pouvoir être soignées. Les médecins, débordés, sont parfois obligés de traiter leurs patients à l’extérieur des hôpitaux, de crainte que des répliques provoquent de nouveaux effondrements. Un peu partout, un manque cruel de médicaments et d’eau potable est signalé. Les Nations Unies ont annoncé l’envoi dans la zone sinistrée de personnel et de milliers de tentes, ainsi que du matériel de distribution d’eau. La Commission européenne a elle débloqué trois millions d’euros. Quant aux pays voisins de l’Indonésie, ils ont envoyé, ou sont en train d’envoyer sur place des équipes de secours.