DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Visite historique du pape Benoît XVI au camp nazi d'Auschwitz

Vous lisez:

Visite historique du pape Benoît XVI au camp nazi d'Auschwitz

Taille du texte Aa Aa

Une visite effectuée à l’issue d’un voyage de quatre jours en Pologne.

Benoît XVI est arrivé à pied dans le camp par la tristement célèbre porte d’entrée, comme le faisaient les déportés quand ils arrivaient à Auschwitz pendant la guerre. Entre 1940 et 1945, un million et demi de déportés sont morts ici. Le pape a prié quelques instants devant le mur des fusillés, ce mur où des prisonniers étaient exécutés par les nazis, avant d’y déposer une bougie du souvenir. Une délégation de déportés rescapés du camp d’Auschwitz a accueilli le pape… La plupart, très émus, ont échangé quelques mots avec lui. Benoît XVI a aussi récité une courte prière dans la cellule noire où, en 41, Maximilien Kolbe, un prêtre polonais, avait volontairement remplacé un père de famille condamné à mort et avait été éxécuté. Le pape s’est finalement rendu sur l’ancien site de l’usine de la mort de Birkenau, justement là où se trouvaient les chambres à gaz. Benoît XVI a souligné la difficulté “pour un chrétien, pour un pape venu d’Allemagne” de prendre la parole dans, je cite, “ce lieu d’horreur, d’accumulation de crimes contre Dieu et contre l’homme ne pouvant être comparée à aucune autre dans l’histoire”. Il a aussi déclaré qu’Hitler, en voulant détruire les juifs, voulait “détruire Dieu”.