DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jakarta déclare l'état d'urgence après le violent séisme de samedi

Vous lisez:

Jakarta déclare l'état d'urgence après le violent séisme de samedi

Taille du texte Aa Aa

L’Indonésie aura attendu deux jours pour déclarer l‘état d’urgence après le tremblement de terre qui a frappé l‘île de Java. Selon le dernier bilan, près de 5.000 personnes sont mortes. Devant l’ampleur de la catastrophe, le gouvernement a demandé l’aide de la communauté internationale. De nombreux pays ont d’ores-et-déjà envoyé de l’aide, mais sur place, seule la distribution d’eau était pour l’instant visible.

On estime à quelques 35.000 les maisons et autres bâtiments qui ont été détruits. Au milieu des décombres, les secouristes et les habitants eux-mêmes continuent les fouilles, à la recherche de nourriture et d‘éventuels survivants. Les autorités ont chiffré le nombre de blessés à 20.000. Même si l’ONU a indiqué que les opérations de secours étaient bien mieux préparées qu’elles ne l’avaient été après le tsunami du 26 décembre 2004, les hôpitaux sont surchargés. Les médecins, débordés, sont parfois obligés de traiter leurs patients à l’extérieur, de crainte que des répliques provoquent de nouveaux effondrements. Le séisme d’une magnitude de 6,3 sur l‘échelle de Richter s’est produit au sud de Yogyakarta, une région densément peuplée. C’est la ville de Bantul qui a souffert le plus.Là-bas, ceux qui se sont retrouvés sans toit attendent sous les tentes les médicaments et la nourriture dont ils ont besoin.“Le gouvernement ne nous a encore rien donné”, dit une rescapée. “Ils sont bien venus hier pour donner à manger à certains, mais ils en ont oublié beaucoup ici.” Ils sont environ 200.000 sans abris sur l‘île de Java à avoir passé une deuxième nuit consécutive dehors. Et comme si un tremblement de terre ne suffisait pas, ils ont dû affronter des pluies torrentielles, en attendant aussi une possible éruption du volcan Merapi.