DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne confrontée à un déferlement inédit d'immigrés clandestins

Vous lisez:

L'Espagne confrontée à un déferlement inédit d'immigrés clandestins

Taille du texte Aa Aa

Pour la seule journée d’hier, un total de 732 personnes ont débarqué sur l’archipel des Canaries. 2006 s’annonce déjà comme une année record avec près de 9 000 immigrants accueillis en cinq mois. Après le renforcement, fin 2005, des contrôles au Maroc et sur la côte sud de l’Espagne, les émigrants se sont rabattus en mars sur les Canaries.

Jose Luis Zapatero a bien-sûr évoqué le sujet lors du débat sur l‘état de la nation au parlement ce mardi : “Pour obtenir les mêmes résultats que nous avons obtenu grâce à notre coopération avec le Maroc, et la réduction drastique de la possibilité d’accéder à notre pays, nous sommes en train de travailler avec un nombre élevé de pays d’Afrique occidentale, de l’aire sub-saharienne, et spécialement la Mauritanie et le Sénégal”. L’opposition espagnole reproche au chef du gouvernement d’avoir créé l’année dernière un effet d’appel en régularisant 700 000 clandestins d’un coup. Elle met aussi en avant la hausse présumée de la criminalité due à l’immigration. Quant aux Espagnols, 70% d’entre eux estiment aujourd’hui qu’il y a trop d’immigrés chez eux, contre une proportion de 60% il y a cinq mois.