DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les 25 décrochent un accord sur la directive des services, enlisée depuis des mois

Vous lisez:

Les 25 décrochent un accord sur la directive des services, enlisée depuis des mois

Taille du texte Aa Aa

Il y a un an pendant la campagne référendaire en France, planait la peur du plombier polonais… Il était le symbole d’une Europe libérale, de l’invasion des services, de dumping social et fiscal. Son ombre est réapparue lundi à Bruxelles. Contre toute attente, les 25 ont décroché un accord sur la très controversée directive sur la libéralisation des services.

Charlie McGreevy est le Commissaire européen au Marché intérieur : “Je pense que très peu de monde aurait crû en automne dernier que nous arriverions à ça à la fin mai, par le Parlement européen… Modifier le texte, en discuter, le traiter avec la présidence et obtenir un accord en Conseil des ministres en si peu de temps.” Dans le projet initial présenté par l’ancien Commissaire européen Fritz Bolkestein, c’est le principe du pays d’origine qui avait été très contesté pour finalement être éliminé du texte.“On veut faire peur, parce qu’effectivement Bolkestein ça rime avec Frankenstein et Frankenstein, c’est un monstre. Mais je ne suis pas Frankenstein, je suis encore moins un loup-garou”. Avec cet accord politique trouvé lundi, la satisfaction des 25 était d’autant plus forte qu’il y a un an tout juste, la France disait Non à la Constitution européenne.