DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveaux affrontements à Dili

Vous lisez:

Nouveaux affrontements à Dili

Taille du texte Aa Aa

La capitale timoraise a de nouveau été secouée par des affrontements ce mardi. Des bandes de jeunes, plus ou moins alliées à l’une ou l’autre faction rivale de l’armée, continuent de défier les forces étrangères de maintien de la paix à Dili, incendiant des voitures et des bâtiments. Il a fallu l’intervention des blindés australiens pour obtenir un relatif retour au calme.

Pendant ce temps, la réunion de crise convoquée hier par le président Gusmao devait se poursuivre aujourd’hui. De source diplomatique portugaise, il devrait annoncer un remaniement ministériel. Le petit état du Timor-Est est en proie à la violence depuis samedi, après le renvoi de l’armée de près de 600 militaires qui avaient protesté contre les discriminations dont sont victimes, selon eux, les soldats originaires de l’est du pays. D’après la Croix-Rouge, les heurts ont chassé plus de 40 000 personnes de leur domicile et les craintes de pénuries alimentaires se confirment dans la capitale. Ce mardi matin, quelques 10 000 personnes faisaient la queue pour le deuxième jour consécutif devant un entrepôt humanitaire de riz gardé par des soldats australiens pour éviter les pillages.