DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : la balle est plus que jamais dans le camp de Téhéran

Vous lisez:

Nucléaire iranien : la balle est plus que jamais dans le camp de Téhéran

Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis se sont déclarés prêts mercredi à discuter directement avec l’Iran aux côtés de la troïka européenne à condition que Téhéran renonce au moins temporairement à ses activités d’enrichissement d’uranium.

Washington aurait également obtenu l’aval de Moscou et Pékin sur l’adoption de sanctions contre l’Iran si ce dernier refuse de négocier. La Russie et la Chine qui disposent d’un droit de véto avaient refusé jusqu‘à présent toute idée de sanctions. Condoleezza Rice, la secrétaire d’Etat américaine scellera cet accord dès ce jeudi à Vienne lors d’une rencontre ministérielle des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et de l’Allemagne. L’ouverture américaine a été largement saluée notamment par Frank Walter Steinmeier, le ministre allemand des Affaires étrangères : “La proposition des Etats-Unis donne de la substance et de la crédibilité aux efforts menés jusqu‘à présent pour résoudre ce conflit. Nous espérons que les dirigeants iraniens vont prendre la mesure de cette proposition américaine”. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a mis en avant “le droit inaliénable” de son pays à enrichir de l’uranium à des fins civiles. Un programme nucléaire repris depuis janvier et qui est contesté par les Américains et les Européens qui craignent un détournement à des fins potentiellement militaires.