DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réunion décisive à Vienne sur le dossier du nucléaire iranien

Vous lisez:

Réunion décisive à Vienne sur le dossier du nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

Dernier arrivé, le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeyer, a retrouvé les représentants des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU dans l’ambassade de Grande-Bretagne de la capitale autrichienne. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, avait proposé la veille de reprendre le dialogue avec Téhéran, à condition que la République islamique suspende ses activités nucléaires. Proposition rejetée par l’Iran qui estime que son enrichissement d’uranium est un droit inaliénable.

Chacun campe sur ses positions mais la chef de la diplomatie britannique, espère résoudre la crise. “La communauté internationale est unanime : elle veut progresser. Nous pensons tous qu’il y a une réelle opportunité pour l’Iran et la communauté internationale, de négocier afin de trouver des solutions,” a déclaré Margaret Beckett. L’Iran assure que son programme nucléaire a un objectif purement civil. Mais les Occidentaux craignent qu’il dissimule un volet militaire. Craintes accentuées par les déclarations du président iranien: Mahmoud Ahmadinejad a déjà proposé de “rayer Israël de la carte”. Téhéran a annoncé, en avril dernier, avoir enrichi de l’uranium dans son usine de Natanz. Activité qu’il refuse de suspendre malgré les injonctions du Conseil de sécurité des Nations unies. Le président américain, George Walker Bush, a lui mis en garde la République islamique contre d‘éventuelles sanctions onusiennes.