DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des soldats portugais pour résoudre la crise au Timor occidental

Vous lisez:

Des soldats portugais pour résoudre la crise au Timor occidental

Taille du texte Aa Aa

C’est aux cris de “Viva Portugal”, que la foule a accueilli les 127 gendarmes portugais arrivés ce matin au Timor oriental, pour aider à rétablir l’ordre. Ces soldats sont ici parce que ce pays, qui est le plus pauvre d’Asie, a été une colonie portugaise pendant presque 500 ans avant d‘être envahi et occupé par l’Indonésie en 1975.

Depuis fin avril, le pays, et la capitale Dili plus particulièrement, sont en proie à un violent conflit entre factions rivales au sein de l’armée et de la police. En mai une trentaine de personnes sont mortes dans les incendies volontaires, les pillages et les affrontements. Et la présence de 2000 soldats étrangers, australiens, néo-zélandais et malaisiens ne fait pas baisser la tension. Ce conflit ethnique est aussi le reflet de la crise politique et de la pauvreté que quatre années d’indépendance n’ont pas réussi à résoudre. La crise devient désormais humanitaire, car 70 000 personnes ont fui leur maison devant le déchaînement de violence. Elles s’entassent dans des camps, où chaque jour, des femmes donnent naissance dans des conditions précaires. Le Haut Commissariat aux Réfugiés prévoit d’envoyer du matériel supplémentaire.