DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran pourrait utiliser l'arme du pétrole contre les Etats-Unis

Vous lisez:

L'Iran pourrait utiliser l'arme du pétrole contre les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Ali Khamenei vient de rejeter l’offre des grandes puissances qui demandent à l’Iran de suspendre l’enrichissement de l’uranium. Rejet certes implicite. Le guide suprême iranien a déclaré que son pays ne devait pas céder sur ses “avancées scientifiques”, face à ce qu’il a appelé des “menaces” et des offres de “pot-de-vin”. Ali Khamenei a renouvelé ses menaces. En particulier, l’utilisation de l’arme du pétrole, en représailles à toute éventuelle action des Etats-Unis contre son pays.

Ses propos font suite à ceux du président Mahmoud Ahmadinejad qui campe sur ses positions. La question de l’enrichissement de l’uranium n’est toujours pas négociable. Ahmadinejad a cependant accepté d’examiner les propositions des grandes puissances. Pour le président iranien, le programme nucléaire de son pays représente, selon ses termes, un “investissement historique” qui ouvre la voie à “l’indépendance politique et la confiance en soi de la nation”. Pour l’instant, l’offre des membres permanents du Conseil de sécurité, plus l’Allemagne, n’a pas été rendue publique. Le Haut représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure, Javier Solana, doit transmettre l’offre en personne aux Iraniens.