DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La République tchèque y voit plus clair, 24 heures après le résultat mouvementé des législatives

Vous lisez:

La République tchèque y voit plus clair, 24 heures après le résultat mouvementé des législatives

Taille du texte Aa Aa

Mirek Topolanek le patron de l’opposition de centre-droit a déclaré qu’il allait s’efforcer de former un nouveau gouvernement, ouvert à tous. Son parti des démocrates civiques est en tête avec 35,4% des voix. Le Premier ministre Jiri Paroubek, lui, promet de rentrer dans l’opposition, il semble avoir renoncé à contester les résultats devant la justice. A Prague, des manifestants ont réclamé son départ. Ils vont jusqu‘à comparer le social-démocrate Paroubek au président biélorusse Loukachenko. Ici, place Venceslas, on a du mal à envisager une coalition entre les formations de Topolanek et Paroubek, un scénario avancé par les analystes.

“Ca va être difficile, très difficile de former un nouveau gouvernement, dit une passante. A mon avis ils ne vont pas arriver à un accord.” Le casse-tête tchèque vient du nombre de sièges au parlement. Une égalité parfaite, 100 sièges pour la droite, 100 pour la gauche. Le président Vaklav Klaus pourrait donc nommer un gouvernement chargé de conduire le pays vers de nouvelles législatives, après, pourquoi pas, une révision de la loi électorale pour éviter l’impasse actuelle.