DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus un seul militaire italien en Irak d'ici fin 2006

Vous lisez:

Plus un seul militaire italien en Irak d'ici fin 2006

Taille du texte Aa Aa

On le savait, le nouveau gouvernement de gauche italien l’avait annoncé : il n’y aura plus un seul militaire italien en Irak d’ici la fin de l’année, Massimo d’Alema l’a confirmé ce matin à Bagdad. Le chef de la diplomatie italienne a entamé une visite en Irak où 2700 soldats ont été déployés en juin 2003 sur la base de Nassiriyah par l’ancien chef de gouvernement de droite Silvio Berlusconi.

Lundi encore, un soldat italien a été tué et quatre autres blessés dans un attentat contre leur convoi. De nouvelles victimes venues s’ajouter à une liste déjà longue, alors qu’on sait l’opinion publique italienne largement opposée au déploiement de ses militaires en Irak. En avril, ce sont quatre soldats qui avaient trouvé la mort lors d’une attaque similaire… Au total, en trois ans, 31 militaires italiens sont tombés en Irak. Le retrait se fera par étapes, en concertation avec les autorités irakiennes et la Force multinationale, de façon à ne pas créer un vide sécuritaire sur place. Le nombre des soldats passera à 1600 dans le courant du mois de juin, les derniers hommes seront rapatriés d’ici décembre.