DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premières réactions après la présentation du rapport Marty

Vous lisez:

Premières réactions après la présentation du rapport Marty

Taille du texte Aa Aa

En Grande-Bretagne, l’un des 7 pays les plus épinglés par le parlementaire suisse, les commentaires de Tony blair ne se sont pas fait attendre. Lors de la séance de questions hebdomadaires aux Communes, le Premier ministre britannique a estimé qu’il avait déja tout dit sur ce sujet, et qu’il n’y avait rien à ajouter. “Le rapport du Conseil de l’Europe n’apporte rien de nouveau aux informations dont nous disposons déjà” a-t-il affirmé.

La Pologne et la Roumanie, fidèles alliées des Etats-Unis depuis la chute du communisme sont soupçonnées d’avoir abrité des prisons clandestines des services secrets américains. Elles ont réfuté les accusations figurant dans le rapport. L’ancien ministre polonais de l’Intérieur et de la Défense entre octobre 2001 et septembre 2005, Jerzy Szmajdzinski a estimé lui aussi que le rapport Marty n’apportait rien de neuf, “aucune preuve, aucun fait nouveau” a-t-il assuré. “Des calomnies ne reposant sur aucun fait” a brièvement déclaré quant à lui le Premier ministre polonais. Même ton en Roumanie. “Aucune preuve” dit-on à Bucarest. Un rapport parlementaire sur les vols supposés de la CIA doit y être publié prochainement.