DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Canaries appellent Bruxelles à l'aide pour gérer le problème des immigrés clandestins mineurs

Vous lisez:

Les Canaries appellent Bruxelles à l'aide pour gérer le problème des immigrés clandestins mineurs

Taille du texte Aa Aa

Des bateaux bondés d’immigrés clandestins, il en arrive presque tous les jours, et de plus en plus, dans les îles Canaries. Un chiffre : depuis le début de l’année, ils sont 9.500 à avoir accosté, soit le double de l’année 2005. Parmi ces immigrés, de plus en plus d’enfants. Des mineurs que les autorités sont obligées de prendre en charge, c’est la loi espagnole qui l’impose. Cela coûte évidemment beaucoup, aussi, lors d’une visite à Bruxelles, le président du gouvernement des Canaries Adan Martin Menis est venu demander l’aide de l’Union européenne :

“Nous sollicitons de l’aide pour voir comment nous pouvons résoudre le problème des enfants, des enfants pour certains très jeunes, 10-12 ans. Ils entrent dans un cadre légal et sont soumis à la protection du gouvernement. Nous devons chercher une formule pour leur donner une formation d’une part, et d’autre part, une fois formés, les aider à développer et à trouver des opportunités dans leurs pays, parce que ce sont des personnes avec d‘énormes capacités, des enfants magnifiques”.

Des experts de la Commission européenne, des Canaries et d’Espagne ont prévu de se réunir dans le courant du mois de juin. Ils évalueront la somme qui pourrait être prélevée sur le budget dédié au développement et investie dans la prise en charge des immigrés mineurs.