DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bataille de l'acier Arcelor - Mittal - Severstal.


entreprises

Bataille de l'acier Arcelor - Mittal - Severstal.

Le sidérurgiste européen Arcelor rejette à nouveau l’offre de Mittal Steel, une offre relevée d’un tiers le 19 mai qui valorise le numéro deux mondial du secteur a 22 milliards d’euros.

Par ailleurs Arcelor accepte d’organiser un vote supplémentaire des actionnaires sur son projet de rapprochement avec le russe Severstal. Guy Dollé, PDG d’Arcelor, s’explique : “Le board a le pouvoir de réaliser cette transaction sans demander l’avis des actionnaires. Tous les actionnaires sont au courant qu’il avait le pouvoir de ces statuts. Tous sont au courant. Donc légalement cette transaction va se faire, à condition que les actionnaires ne s’y opposent dans la fameuse assemblée dont nous avons parlé”

Si Arcelor se marie avec Severstal, la nouvelle entité aura un chiffre d’affaires combiné de 46 milliards d’euros pour une production de 70 millions de tonnes.

Si le mariage Arcelor – Mittal Steel se finalise, le nouveau géant de l’acier aura un chiffre d’affaires de 55 milliards d’euros pour une production combinée de 115 millions de tonnes. Arcelor qui laisse d’ailleurs la porte ouverte à de nouvelles négociations et qui met Mittal au défi de surenchérir sur sa dernière offre. Le projet de rapprochement avec Severstal constitue la pièce maîtresse de la défense d’Arcelor contre l’OPA hostile de Mittal Steel.

L’opération Severstal sera examinée le 30 juin. Les frondeurs emmenés par Goldman Sachs, la banque conseil de Mittal, qui totalisent 29% du capital, devront réunir 50% du capital s’ils veulent la rejeter.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Adidas, Nike et Puma, le mondial des marques