DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bataille de la chimie en Allemagne.

Vous lisez:

Bataille de la chimie en Allemagne.

Taille du texte Aa Aa

Bayer pourrait devoir relever son offre sur Schering suite à l’acquisition surprise lundi de titres Schering par Merck. Merck joue donc les trouble fête dans cette opération d’acquisition de Bayer par Schering. Bayer a jusqu‘à mercredi minuit pour dépasser le seuil de 75% du capital de Schering pour que son offre aboutisse, il n’en possède actuellement que 60%.

Une bataille de géants dans la chimie en Allemagne. Bayer est le leader du marché avec un chiffre d’affaires 2005 de plus de 9,4 milliards d’euros, Merck de son côté a un chiffre d’affaires de près de 5,9 milliards d’euros. Si Bayer réussit à mettre la main sur Schering, le nouveau groupe aura un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros, cette acquisition serait la plus importante jamais réalisée par Bayer depuis sa création il y a 142 ans.

Bayer n’a donc pas d’autre choix que de négocier avec Merck pour lui racheter sa participation dans Schering, Merck dispose actuellement de 20,7% de Schering.

Dans cette bataille pour Schering, Bayer l’avait emporté en mars dernier avec une offre à 86 euros contre les 77 euros par titres Schering proposés par Merck.

Un relèvement du prix d’un euro par action se traduirait par un surcoût de plus de 190 millions d’euros pour Bayer, dont l’offre s‘élève actuellement à 16,5 milliards d’euros.