DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Territoires palestiniens : Hamas et Fatah condamnent les violences partisanes

Vous lisez:

Territoires palestiniens : Hamas et Fatah condamnent les violences partisanes

Taille du texte Aa Aa

La mise à sac des institutions palestiniennes dans la nuit de lundi à mardi à Ramallah a été vivement condamnée en Cisjordanie comme à Gaza. Gaza, où Ahmed Bahar, le président du parlement contrôlé par le Hamas, a imputé les troubles au Fatah du Président Abbas. “Ces gens ont commis un crime hideux contre la légalité et contre les Palestiniens à travers leur parlement,” a-t-il déclaré.

Côté Fatah, l’ancien premier ministre palestinien, Ahmed Koreï, a lui aussi condamné la violente dérive : “ la seule issue à présent, c’est de restaurer immédiatement le dialogue avec le Hamas pour mieux nous comprendre. Nous n’avons pas d’autre choix, car ces événements renvoient un très mauvais message à notre peuple mais aussi au monde,” a dit l’ex-ministre d’Arafat. Fief du Fatah, Ramallah a été le théâtre, la nuit dernière, d’une reprise en main musclée par des hommes armés issus des troupes d‘élite présidentielles. Les bâtiments du Conseil des ministres et du parlement – deux institutions contrôlées par le Hamas – ont été vandalisés et incendiés. Le Fatah du président Abbas et le Hamas du premier ministre Haniyeh se livrent une épreuve de force autour de la reconnaissance implicite d’Israël, que le président veut soumettre à référendum le 26 juillet.