DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Duel américano-australien autour de AB Ports

Vous lisez:

Duel américano-australien autour de AB Ports

Taille du texte Aa Aa

La bataille s’intensifie entre l’américain Goldman Sachs et l’australien Macquarie pour la reprise d’Associated British Ports, l’opérateur portuaire britannique.

La banque australienne et ses co-investisseurs se sont alignés sur l’offre d’achat améliorée déposée aujourd’hui par le consortium emmené par Goldman Sachs. Une offre de 840 pence par action qui valorise le groupe à 3,7 milliards d’euros. Le camp Macquarie laisse même entendre qu’il pourrait surenchérir. Avec 21 ports en Angleterre et en Ecosse et une part de marché de plus de 22 %, AB Ports est le plus gros opérateur portuaire au Royaume-Uni.

Les opérateurs de plateformes portuaires sont devenues des proies séduisantes pour les banques et les fonds de pension. Cela s’explique par leurs chiffres d’affaires réguliers, leurs actifs fonciers mais aussi par la vigueur des échanges commerciaux qui progressent en phase avec la croissance mondiale. Ainsi, depuis décembre, AB Ports est le troisième opérateur portuaire britannique à faire l’objet d’une OPA. En mars notamment, l’emblématique P&O avait été racheté par Dubaï Ports World pour plus de 5 milliards d’euros.