DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La date est fixée, mais elle est encore secrète

Vous lisez:

La date est fixée, mais elle est encore secrète

Taille du texte Aa Aa

Cet été, le gouvernement espagnol va établir des contacts avec l’ETA. Le Premier ministre José luis Rodriguez Zapatero donne donc rendez-vous à l’organisation terroriste basque, pour entamer le processus de paix au Pays Basque. Le même jour, à travers ce courrier inhabituel, ETA lançait de son côté un appel à la France pour lui demander de s’engager dans ce processus, initié après l’annonce, en mars dernier, du cessez le feu de ETA. Paris ne doit pas se contenter d‘être spectateur, écrit le communiqué, et doit participer activement à la résolution de ce conflit. Le pays basque français est une base arrière importante pour les terroristes d’ETA, pourtant Paris a toujours considéré le conflit comme un problème espagnol.

Certains thèmes majeurs du processus de paix concernent pourtant la France, comme le sort des détenus basques. 150 sur 680 sont emprisonnés dans l’hexagone.