DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benita Ferrero-Waldner, messagère de l'Union européenne en Israël

Vous lisez:

Benita Ferrero-Waldner, messagère de l'Union européenne en Israël

Taille du texte Aa Aa

La commissaire aux Relations extérieures est venue présenter à la ministre israélienne des Affaires étrangères le mécanisme d’aide aux Palestiniens. Des aides que Bruxelles espère commencer à débloquer dès la fin de cette semaine. La Commission va y consacrer 102 millions d’euros et souhaite qu’Israël transite par ce mécanisme pour transférer aux Palestiniens les recettes fiscales qui ne leur sont plus reversées depuis février.

Tzipi Livni s’est gardé de répondre à cette requête. En revanche, la ministre israélienne a défendu les initiatives pour promouvoir une solution basée sur le principe de deux Etats coexistants. Une allusion au plan unilatéral de l’Etat hébreu qui doit fixer les frontières d’Israël en Cisjordanie.

De son côté, le premier ministre palestinien fait face à la colère des siens, privés du soutien financier des Occidentaux depuis la victoire du Hamas aux législatives.

“Nous comprenons les besoins de notre peuple, et nous appelons le monde entier, l’administration américaine, les Européens, les Arabes et les Musulmans à soutenir le peuple palestinien.”

Impayés depuis quatre mois, les fonctionnaires palestiniens ont commencé à recevoir des avances sur salaires. Mais les Européens excluant depuis avril toute aide directe à l’Autorité palestinienne, le gouvernement s’est tourné vers ses partenaires arabes pour collecter ces fonds. L’argent transitant par le nouveau mécanisme international servira uniquement à régler les factures d‘électricité, de pétrole et d’eau, à répondre aux besoins les plus urgents dans le secteur de la santé et à mettre en place des allocations pour les plus nécessiteux.