DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des forces irakiennes vont remplacer celles de la coalition dans le sud

Vous lisez:

Des forces irakiennes vont remplacer celles de la coalition dans le sud

Taille du texte Aa Aa

C’est un pas en avant crucial pour l’Irak. Pour la première fois, une province du sud va être contrôlée militairement par les forces irakiennes, dès le mois prochain. Il s’agit de la région chiite d’Al Mouthanna, a annoncé dans la matinée le Premier ministre Nouri al Maliki. Sur les 18 provinces que compte l’Irak, trois dans le nord sont déja gérées par les polices kurdes, trois provinces réputées calmes.

Ce n’est pas le cas du reste du pays où la violence sévit quotidiennement. L’enjeu est donc de taille pour les forces irakiennes. Cette décision ouvre également la voie à un retrait des troupes de la coalition. Pas immédiat, a-t-on souligné à Londres où l’on salue ce pas important pour l’Irak. Mais un retrait graduel sans nul doute. Et les Irakiens s’en réjouissent plutôt : “Chaque Irakien espère que les troupes d’occupation vont se retirer du pays, dit ne femme, qu’ils soient Japonais, Britanniques, Américains ou bien du contingent multinational”. “Nous espérons que toutes les armées vont se retirer d’Irak, rajoute un passant, les troupes américaines et l’occupation sont la principale cause du terrorisme qui a balayé le pays du nord au sud”. Dans la province d’Al Mouthanna, les Japonais, Australiens et Britanniques laisseront la place à la police locale. Tokyo se prépare à un rapatriement de son contingent de 600 hommes avant mi-juillet. En échange le Japon promet d‘élargir son aide financière.