DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le commerce mondial, plat de résistance du sommet Union européenne/Etats-Unis

Vous lisez:

Le commerce mondial, plat de résistance du sommet Union européenne/Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Quatre mois après leur dernière rencontre, le président George Bush et le président de la Commission européenne se retrouveront ce mercredi à Vienne. Priorité des priorités : débloquer les négociations de l’OMC, enlisées en terrain agricole. L’Europe estime avoir fait suffisamment en renonçant à toute subvention à l’exportation de ses produits agricoles à partir de 2013. Elle attend des Etats-Unis qu’ils fassent un geste, en diminuant les subventions distribuées à leurs agriculteurs. Mariann Fischer-Boel, la commissaire européenne à l’Agriculture :

“Il n’y aura pas d’engagement unilatéral de l’Union européenne. Nous voulons voir les autres bouger. Il revient aux Américains de faire des propositions en matière de soutien interne et d‘être moins ambitieux en matière d’accès aux autres marchés.”

Les 149 Etats-membres de l’Organisation Mondiale du Commerce planchent sur un accord de libéralisation depuis 2001. Ils ont théoriquement jusqu‘à la fin juin pour boucler les volets de l’agriculture et de l’industrie, deux dossiers ultra-sensibles. Le directeur général de l’OMC, Pascal Lamy, espère arracher un accord global d’ici la fin de l’année. Prochain rendez-vous des principaux négociateurs : le 29 juin à Genève.