DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Schüssel plaide pour un référendum paneuropéen

Vous lisez:

Schüssel plaide pour un référendum paneuropéen

Taille du texte Aa Aa

Malgré un hémicycle à moitié désert, Wolfgang Schüssel aura mis un point d’honneur à défendre son bilan devant les eurodéputés. Le chancelier autrichien, président en exercice de l’Union jusqu’au 30 juin, s’est félicité d’avoir maintenu en vie le projet de Constitution européenne alors que plusieurs pays voulaient l’enterrer. Pour lui, la meilleure chance de faire passer le traité serait de le soumettre à un référendum simultané dans tous les Etats-membres en même temps que les élections européennes de juin 2009.

“Je trouve que le constat fait à mi-chemin sur la constitution est important. Il suggère que nous pouvons poursuivre avec le même contenu, et qu’il faudra y ajouter de nouveaux éléments, mais si possible, sans altérer la substance du texte, pour rendre possible son acceptation”, a-t-il expliqué.

Réunis en sommet la semaine dernière, les Vingt-Cinq ont décidé de se donner davantage de temps pour trouver une solution au blocage institutionnel. Ils attendront que les deux pays du non, la France et les Pays-Bas, tiennent leurs élections en mai et juin 2007 avant de mettre une nouvelle proposition sur la table. Il reviendra donc à l’Allemagne d’Angela Merkel de relancer le débat sous sa présidence européenne, au premier semestre 2007. Elle prendra le relais de la Finlande et de sa présidente Tarja Halonen, qui entamera son semestre européen en juillet. Les deux pays se sont d’ailleurs engagés à collaborer étroitement sur ce dossier.