DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Charles Taylor aux Pays-Bas pour être jugé par la justice internationale

Vous lisez:

Charles Taylor aux Pays-Bas pour être jugé par la justice internationale

Taille du texte Aa Aa

L’ex-dictateur libérien est accusé d’avoir soutenu les rebelles du Front révolutionnaire uni (Ruf) durant la guerre civile sierra-léonaise entre 1991 et 2002. Le Ruf est responsable de viols, mutilations, esclavage sexuel et enrôlement de mineurs de moins de 15 ans entre autres crimes contre l’humanité.

Charles Taylor, qui ne reconnait pas la légitimité du Tribunal pénal international, ne sera pas jugé au Sierra Léone mais à La Haye pour des raisons de sécurité. Taylor bénéficie en effet du soutien d’une partie de la population de l’Union du Fleuve Mano qui regroupe la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée. Trois pays qui ont sombré dans les violences engendrées par la guerre civile au Libéria. Cet habitant de Freetown, capitale du Sierra Leone, attend de voir Charles Taylor enfin jugé : “Charles Taylor est un criminel international responsable de crimes contre l’humanité, ils ont le droit de l’emmener n’importe où pour le juger”, explique-t-il. La guerre civile au Libéria s’est achevée lorsque Charles Taylor a accepté de s’exiler au Nigéria, en 2003. C’est là qu’il a été interpellé le 30 mars dernier, alors qu’il tentait de fuir le pays.