DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europe et Etats-Unis : les dossiers qui fâchent ouvertement abordés

Vous lisez:

Europe et Etats-Unis : les dossiers qui fâchent ouvertement abordés

Taille du texte Aa Aa

L’Europe et Washington ne s’en cachent pas. Ils ont leurs désaccords, à commencer par Guantanamo. A l’issue du sommet Union européenne/Etats-Unis, le président George Bush s’est donc expliqué sur ce camp où sont encore détenus sans jugement 460 prisonniers et que les Européens l’appellent à fermer au plus vite :

“Bien évidemment, ils ont exprimé leurs préoccupations sur Guantanamo. Certains des détenus doivent être traduits devant les tribunaux américains. Ce sont des tueurs de sang-froid. Ils tueraient s’ils étaient remis en liberté. Malgré cela, nous pensons qu’il faut s’en remettre à la justice, et j’attends de la Cour suprême des Etats-Unis qu’elle détermine quelle juridiction est le plus à même de les juger.”

Autre thème dominant du sommet de Vienne, le nucléaire iranien. Les Occidentaux ont fait une offre au pays pour le pousser à cesser l’enrichissement d’uranium. Le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel : “Nos points de vue convergent sur le dossier du nucléaire iranien. L’Iran doit faire le bon choix.”

Une coopération commerciale et technologique est proposée à Téhéran, qui se donne jusqu’au 22 août pour répondre. Trop tard, estime George Bush, brandissant la menace de sanctions.
Quant aux dossiers commerciaux, ils n’ont pas été oubliés. Après s‘être félicités d‘échanger quotidiennement quelque deux milliards de dollars, Européens et Américains ont reconnu leurs difficultés dans les négociations de l’OMC. Pour autant, George Bush a estimé qu’un accord sur la libéralisation du commerce mondial était indispensable et qu’aucune des deux rives de l’Atlantique ne pouvait se permettre un échec.