DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philips va se séparer de sa division semi-conducteurs.

Vous lisez:

Philips va se séparer de sa division semi-conducteurs.

Taille du texte Aa Aa

Philips Electronics mettra en bourse ou vendra la majorité du capital de sa filiale de semi-conducteurs d’ici la fin de l’année : la préférence du groupe de Eindhoven étant de mettre sa filiale en bourse.
L’américain Freescale, l’allemand Infineon et le franco-italien ST Microelectronics : eux aussi spécialisés dans l‘électronique grand public et les communications , sont cités par les analystes comme des partenaires potentiels pour une fusion.
Les ventes de la filiale semi-conducteur de Philips ont atteint 4,6 milliards d’euros en 2005 : soit 15% du chiffre d’affaires total du groupe. Une taille insuffisante pour le groupe néerlandais qui a cherché sans succès à se renforcer dans le secteur. La valeur de la division semi-conducteurs de Philips est estimée entre 7 et 9 milliards d’euros par certains analystes. Cette division fabrique des puces pour téléphones portables, des décodeurs, des téléviseurs à écrans plats.
Cette division requiert des investissements plus élevés que les autres activités du groupe Philips : électroménager, éclairage et systèmes médicaux. Philips est le N°1 mondial de l‘éclairage et le N°3 pour les équipements hospitaliers.