DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président Gusmao ne démissionne pas

Vous lisez:

Le président Gusmao ne démissionne pas

Taille du texte Aa Aa

Le président du Timor Est soutenu par la rue revient sur sa menace de démission. Il l’avait mise dans la balance pour obtenir celle de son premier ministre Mari Alkatiri. Xanana Gusmao estime son premier ministre responsable des troubles qui secouent le pays depuis 2 mois.

Le président a changé d’avis, il reste pour assumer ses responsabilités, il s’explique devant la foule qui l’acclame “les leaders doivent regarder et écouter le problème du peuple. A chaque fois que vous avez besoin de nous, nous devons êtres présents pour vous parler et vous répondre.” Le héro de l’indépendance a ajouté qu’il était un grand frère et qu’il avait commis une erreur en menaçant de démissionner. Quant au premier ministre Alkatiri, il pourrait démissionner dans les prochaines heures. Les membres du parti au pouvoir le Fretilin doivent se réunir demain. Les violences au Timor Est ont éclaté après que le premier ministre ait décidé de limoger 600 militaires qui s‘étaient plaint de discrimination. Poussés par les désavoués, des gangs armés avaient commencé à piller la capitale Dili. La Ville a été sécurisée après l’envoi de 2500 soldats australiens et de la police portugaise .