DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles violences interconfessionnelles à Bagdad en Irak

Vous lisez:

Nouvelles violences interconfessionnelles à Bagdad en Irak

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis des mois, des accrochages ont opposé pendant des heures dans un quartier de la ville miliciens chiites et forces de sécurité irakiennes à des insurgés sunnites. Quatre miliciens chiites ont été tués. Au nord de Bagdad, douze fidèles ont péri et vingt ont été blessés par une bombe dissimulée dans une poubelle, en sortant de la prière du vendredi d’une mosquée sunnite de la localité de Hibhib.

Un couvre-feu de jour a été annoncé pour la première fois depuis le lancement le 14 juin d’un plan de sécurité pour Bagdad, qui mobilise plus de 50.000 hommes mais qui n’a pas arrêté totalement la violence. A Bassorah, à 550 km au sud de Bagdad, dix personnes ont été tuées et dix-huit autres blessées dans un attentat suicide à la voiture piégée dans un marché du centre de la ville à majorité chiite. L‘état d’urgence a bien été décrété à Bassora il y a vingt jours mais les violences n’ont pas cessé pour autant.