DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rue ferme symboliquement le parlement et appelle à sa dissolution

Vous lisez:

La rue ferme symboliquement le parlement et appelle à sa dissolution

Taille du texte Aa Aa

Les manifestants qui exigent la démission du Premier ministre Alkatiri demandent également la formation d’un gouvernement de transition et des élections anticipées.

Auparavant, plusieurs centaines d’entre eux s‘étaient rassemblés devant le siège du parti au pouvoir le Fretilin réuni pour trouver une issue à la crise. La réunion a été reportée à ce dimanche faute décorum. Alkatiri pourrait être contraint à la démission. Le Premier ministre controversé n’exclut plus désormais de se démettre pour éviter “un bain de sang”. Il s’en remet à la décision de son parti. Le pays est plongé depuis deux mois dans un climat de violences après qu’Alkatiri ait décidé de limoger 600 soldats soit presque la moitié de l’armée qui se plaignaient de discriminations ethniques. Des gangs armés avaient commencé à piller Dili. La capitale a été sécurisée après l’envoi de 2500 soldats australiens et une centaine de gendarmes portugais. Vendredi, plusieurs milliers de manifestants avaient apporté leur soutien au président Xanana Gusmao. Ce dernier qui estime que son Premier ministre est responsable des troubles avait menacé de démissionner si Alkatiri ne partait pas. Il a changé d’avis bien décidé à assumer ses responsabilités.