DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Etats-Unis ont espionné des milliers de transactions financières internationales

Vous lisez:

Les Etats-Unis ont espionné des milliers de transactions financières internationales

Taille du texte Aa Aa

Est-ce un nouveau scandale qui va secouer le gouvernement américain? Toujours est-il que la presse américaine révèle que le ministère des finances espionne depuis près de cinq ans des transactions financières internationales, dans le but, dit-on, de faire la chasse au financement du terrorisme. John Snow, secrétaire au Trésor, justifie la démarche des autorités : “Ces transactions auxquelles nous avons accès, ne mentent pas, elles racontent une histoire. Et en les suivant scrupuleusement, comme le font les gens du renseignement financier, elles mènent aux terroristes eux-mêmes”.

Le grand architecte de ce programme de renseignement s’appelle Stuart Levey. Il est le sous-secrétaire au Trésor chargé du renseignement financier. Dans son collimateur pendant cinq ans, une société, du nom de Swift, installée en Belgique, et qui sert d’intermédiaire pour la plupart des transactions financières mondiales. Swift aurait ainsi, sous l’injonction des Etats-Unis, fourni à ses agents un nombre limité de données, selon l’entreprise. Selon le Trésor américain, aucune information violant la vie privée des Américains n’a été utilisée. Le New York Times, qui a révélé l’affaire, estime aussi que ce programme d’espionnage financier aurait permis la capture de Riduan Isamuddin, plus connu sous le nom de Hambali, l’ancien chef opérationnel du mouvement Jamaah Islamiyah auquel a été attribué l’attentat du 12 octobre 2003 à Bali qui avait fait 202 morts.