DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le premier ministre irakien présente son plan de réconciliation nationale au parlement

Vous lisez:

Le premier ministre irakien présente son plan de réconciliation nationale au parlement

Taille du texte Aa Aa

Soucieux de désamorcer l’insurrection sunnite et de mettre fin aux violences interconfessionnelles, Nouri al-Maliki veut mettre en place une amnistie pour les rebelles qui ne sont pas impliqués dans des crimes, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et des actes terroristes.

Ce plan prévoit également la mise en place rapide de commissions pour libérer rapidement certains prisonniers. Le premier ministre irakien a réaffirmé qu’il fallait lutter contre le terrorisme et les partisans de Saddam Hussein, l’ancien dictateur déchu actuellement jugé à Bagdad. Alors qu‘à Londres on salue ce plan de réconciliation, dans les rues de la capitale irakienne, les réactions sont très partagées. Selon un Irakien, “ce plan de réconciliation est confronté à de nombreux obstacles et notamment certaines pressions étrangères qui poussent d’après lui le pays vers une guerre civile” Un autre est plus optimiste : “Si ce plan peut servir le peuple irakien du Nord au Sud alors nous l’accepterons”. En attendant, les violences ne connaissent aucun répit. Les rebelles continuent à défier le nouveau gouvernement irakien. Dimanche matin, six personnes ont été tuées dans différentes attaques à Bagdad notamment dans un marché dans le centre de la capitale irakienne.