DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Poussée de fièvre guerrière aux limites de la bande de Gaza

Vous lisez:

Poussée de fièvre guerrière aux limites de la bande de Gaza

Taille du texte Aa Aa

Démonstration de force israélienne à quelques mètres de la bande de Gaza. L’Etat hébreu qui réclame la libération d’un de ses soldats enlevé par des factions armées palestiniennes a déployé ce matin des dizaines de chars et des régiments d’infanterie. La tension est à son comble. Un ministre israélien a même affirmé qu’Israël était en mesure d’enlever la moitié du gouvernement palestinien.

L’Etat hébreu tient le Hamas et le président palestinien pour responsables de l’enlèvement de Gilad Shalit. Ce caporal israélien a été kidnappé dimanche par un commando palestinien qui a lancé une attaque meurtrière contre un poste militaire israélien. Gilad qui possède aussi la nationalité française a 19 ans. Il serait blessé au ventre. Moins d’un an après avoir évacué la bande de Gaza, l’armée de l’Etat hébreu pourrait donc à nouveau envahir ce territoire pour une durée indéterminée. Le Hamas lui s’est dit prêt à faire face à une agression israélienne et a mis en garde le gouvernement d’Ehud Olmert contre tout acte insensé. Des Palestiniens armés ont d’ailleurs commencé à ériger cette nuit des barrages sur les routes. 3 groupes palestiniens dont les Brigades Ezzedine al Kassam ont réclamé la libération de femmes et de mineurs emprisonnés en Israël en échange d’information sur Gilad Shalit. Ce que l’Etat hébreu refuse. Cible régulière de roquettes palestiniennes, la ville israélienne de Sderot a une nouvelle fois essuyé un tir la nuit dernière. Un Israélien aurait été blessé.