DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haro sur le droit de veto

Vous lisez:

Haro sur le droit de veto

Taille du texte Aa Aa

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso demande aux Etats membres de renoncer à la règle de l’unanimité sur les questions de justice et de police. Une règle qui permet à un seul pays de bloquer le processus de décision et ralentit considérablement le travail de la Commission.

“Les Etats membres ne peuvent pas proclamer des objectifs sans se donner les moyens de les réaliser.” Certains pays comme l’Allemagne ont déjà fait savoir qu’ils tenaient à l’unanimité. En fait, ils craignent qu’en reprenant une partie des dispositions de la Constitution, on hypothèque un peu plus l’avenir du traité. Mais d’autres ont décidé d’aller de l’avant. Ce dont se réjouit le commissaire à la justice Franco Frattini. Alors que plusieurs textes importants comme celui sur la coopération transfrontalière sont aujourd’hui bloqués, un abandon du droit de veto sur ces questions signifierait un sérieux coup d’accélérateur.