DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France doit s'impliquer dans le dialogue avec l'ETA

Vous lisez:

La France doit s'impliquer dans le dialogue avec l'ETA

Taille du texte Aa Aa

Batasuna lance un appel à la France, au lendemain de la déclaration de José Luis Rodriguez Zapatero sur l’engagement du dialogue avec l’ETA. Le leader du parti indépendantiste, Arnaldo Otegi, demande à Paris de s’impliquer dans une résolution politique du conflit, et d’abandonner la répression. Batasuna a même remis dans la journée une lettre aux conseillers de Jacques Chirac, au palais de l’Elysée. Un courrier qui rappelle que la France doit cesser de considérer ce problème comme une affaire interne espagnole. Paris est malgré lui impliqué : pour les indépendantistes, l’Euskal Herria, le grand pays basque, ce sont les pays basques espagnols et français, et la Navarre. Sans compter que la France détient 150 prisonniers de l’ETA et participe aux opérations contre les militants. Le 14 juin déjà, l’ETA avait réclamé plus d’implication française, mais Paris avait décliné la proposition. L’Espagne en engageant des pourparlers de paix va tenter de mettre fin à quatre décennies de lutte armée. Répondant au cessez-le- feu permanent annoncé par le groupe terroriste le 22 mars dernier, le chef du gouvernement espagnol s’est engagé hier à, je cite, “respecter ce que diront les citoyens basques sur leur futur politique”.
José Luis Rodriguez Zapatero doit s’entretenir demain avec le ministre français de l’Intérieur. Nicolas Sarkozy, attendu au palais de la Moncloa pour évoquer entre autres le dossier ETA.