DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Offensive israélienne: les Etats-Unis accusent la Syrie à l'ONU

Vous lisez:

Offensive israélienne: les Etats-Unis accusent la Syrie à l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Il y a eu cette nuit des frappes aériennes sur deux camps d’entraînement d’activistes dans la bande de Gaza. Les trois groupes armés palestiniens liés au Hamas qui ont revendiqué l’enlèvement du caporal Gilad Shalit ont fait part ces dernières heures d’une nouvelle exigence. Ils demandent la libération de 1.000 prisonniers, sans qu’on ne sache si un échange est prévu. Israël a rejeté cette exigence.

Par ailleurs, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa affiliées au Fatah ont annoncé qu’un second soldat avait été enlevé. Elles menacent de le tuer si Israël n’arrête pas son offensive dans les territoires palestiniens. Mais l’homme en question, après vérification d’identité, n’appartient pas l’armée. Il se trouve en vacances à l‘étranger.

Depuis mercredi, les troupes et les blindés de Tsahal sont massés face au secteur nord de la bande de Gaza. L’ordre est pour l’heure de ne pas intervenir pour favoriser le travail d’une médiation égyptienne.

Lors d’un débat public à l’ONU, les Palestiniens ont appelé le Conseil de sécurité à presser l’Etat hébreu de mettre fin à son offensive. De leur côté, les Etats-Unis ont accusé la Syrie d‘être responsable de cette situation au Proche-Orient. L’ambassadeur américain John Bolton a affirmé qu’on n’en serait pas là aujourd’hui si Damas ne soutenait pas et n’abritait pas des terroristes. Il a appelé le président Bachar al-Assad à soutenir les efforts internationaux pour résoudre la crise.