DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : un coup de poignard pour la coalition orange

Vous lisez:

Ukraine : un coup de poignard pour la coalition orange

Taille du texte Aa Aa

Une trahison qui pourrait coûter cher pro-occidentale en Ukraine. C’est ce qu‘à quoi est parvenu l’opposition pro-russe de Viktor Ianoukovitch avec l‘élection du socialiste Olexander Moroz, hier soir à la présidence du Parlement. Une élection surprise. Olexander Moroz, un socialiste a été élu grâce aux voix du parti pro-russe de Ianoukovitch alors que les socialistes font partie du projet de coalition orange. Depuis les législatives de mars, l’Ukraine peine à former un gouvernement

Du coup, le parti pro-russe de Viktor Ianoukovitch rêve de revenir au pouvoir. Le but, a-t-il dit, est d’unir l’Ukraine, de créer une grande coalition et de commencer à former un gouvernement efficace”.

Dans le camp des partis issus de la révolution orange de 2004, on s’inquiète. Ioulia Timochenko a exhorté le président Viktor Iouchtchenko a dissoudre le Parlement. Timochenko pourrait être la grande perdante de cette nouvelle crise. C’est elle qui doit occuper le poste de Premier ministre selon l’accord de coalition orange. Une nouvelle période de tractations pourrait s’ouvrir mais cette fois entre Notre Ukraine, le parti pro-occidental de Iouchtchenko et le parti des Régions, du pro-russe Ianoukovitch.