DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Coupe du monde : liesse à Rome, tristesse à Paris


monde

Coupe du monde : liesse à Rome, tristesse à Paris

Et de quatre… L’Italie peut exulter. Balayant d’un tir au but libératoire l’affront que la justice fait peser sur son championnat, tout un pays a fait exploser sa joie, hier soir, à Rome, sur le Circo Massimo qui du temps de la faste Rome accueillait les courses de chars. L’Italie vient de remporter sa quatrième coupe du monde de foot.

La Squadra azzura est attendue dans la soirée au coeur de la capitale italienne. Les tifosis, qu’ils soient en Italie ou à Berlin au pied de l’hôtel oû se trouvaient les joueurs, ont fêté dignement leurs héros nationaux. Un peu partout en Italie, des feux d’artifice ont éclairé le ciel des villes, les églises romaines ont joué du carillon et des voitures revêtues de drapeaux vert-rouge-blanc ont bruyamment sillonné les rues.

Ambiance beaucoup plus triste sur les Champs Elysée, à Paris. Battus après un parcours sans faute, les bleus laissent à leurs supporters un goût doux-amer à l’image de l’expulsion pour faute grave de leur idole Zinedine Zidane.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les autorités de l'aviation civile russe sont arrivées à irkoutsk pour enquêter sur les causes du crash de l'A310 de la compagnie Sibir