DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deuil national pour les victimes du crash de l'Airbus d'Irkoutsk

Vous lisez:

Deuil national pour les victimes du crash de l'Airbus d'Irkoutsk

Taille du texte Aa Aa

Pourquoi l’Airbus A310 de la compagnie Air Sibir a-t-il terminé sa manoeuvre d’atterrissage dans un mur à Irkoutsk en Sibérie ? A cette question, les familles des victimes réclament une réponse. Le drame d’hier a fait au moins 124 morts, sur les quelques 200 passagers que transportait l’appareil.

Les responsables de la compagnie disent ne pas comprendre ce qui s’est passé. Ainsi, un des porte-parole d’Air Sibir a expliqué qu‘à la veille du vol, “toutes les vérifications techniques avaient été faites”. D’après les documents, dit-il, “l’avion était en bon état”.

En revanche, une certaine confusion règne autour de la liste des passagers. Il se peut que trois personnes se soient trouvées dans l’avion sans être sur le listing de la compagnie.

Les services de secours parlent de quelque 70 survivants, dont beaucoup sont hospitalisés. “Il y a de nombreuses personnes brûlées”, témoigne un médecin, arrivé rapidement sur les lieux. “Nous avons du soigner les premiers blessés à même le sol. Il y avait des explosions qui provenaient des hangars et aussi de l’avion”.

L’Airbus s’est posé à Irkoutsk, en Sibérie, hier vers 8 heures du matin, heure locale. Il arrivait de Moscou. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’accident pourrait être dû à une panne dans le système de freinage. L’appareil a quitté la piste, a violement heurté un mur et a pris feu. Les boites noires ont été envoyées à Moscou pour être analysées.

Le président russe Vladimir Poutine a décrété une journée de deuil, ce lundi, dans tout le pays.