DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Premier ministre israélien rejette les critiques sur le recours à la force

Vous lisez:

Le Premier ministre israélien rejette les critiques sur le recours à la force

Taille du texte Aa Aa

Israël ne fixe pas de limite dans le temps à son opération militaire dans la bande de Gaza.L’objectif principal de cette offensive reste la libération du jeune soldat israélien Gilad Shalit, enlevé le 25 juin dernier : c’est ce qu’a rappelé le Premier ministre Ehud Olmert ce lundi à Jérusalem. Il a rejeté les critiques sur un recours disproportionné à la force. “Je ne connais pas un gouvernement démocratique dans le monde, a déclaré Ehud Olmert, qu’il nous soutienne ou qu’il nous sermonne, qui resterait les bras croisés quand des milliers de roquettes tombent sur des civils innocents au coeur du pays. Je peux même imaginer que certains de ces pays en feraient plus que nous”.

Le gouvernement israélien refuse de relâcher des détenus palestiniens tant que son soldat pris en otage ne sera pas libéré. Il accuse le chef du bureau politique du Hamas, en exil en Syrie, d‘être le cerveau de l’enlèvement. Depuis Damas, Khaled Mechaal a pourtant affirmé qu’il “n’y aurait pas de solution à la crise sans un échange de prisonniers”. Cette position, selon lui, fait l’unanimité chez les Palestinien. Les raids aériens israéliens se poursuivent avec intensité. Deux activistes palestiniens ont été tués par le tir d’un missile contre leur voiture près d’Abassan, dans le sud de la bande de Gaza. A Gaza, un autre activiste est mort et cinq autres personnes ont été blessées.