DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président Poutine se félicite de la mort de Chamil Bassaïev

Vous lisez:

Le président Poutine se félicite de la mort de Chamil Bassaïev

Taille du texte Aa Aa

Le chef de guerre tchétchène Chamil Bassaïev, l’homme le plus recherché de Russie, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par les forces spéciales russes. Bassaïev avait pris les rênes de la rébellion après la mort du président indépendantiste Aslan Maskhadov, tué par les forces russes en mars 2004.

Le leader indépendantiste est mort dans l’explosion d’un camion bourré de dynamites. Il se trouvait dans une des voitures qui accompagnait le véhicule. Trois autres rebelles ont été tués avec lui. La force de l’explosion a déchiqueté les corps des rebelles. Celui de Bassaïev, décapité, aurait été identifié d’après des fragments.

L’opération s’est déroulée, non pas en Tchétchénie, mais dans la province russe voisine d’Ingouchie, dans le Caucase. Les rebelles ont confirmé la mort de leur chef mais contestent la version des services secrets russes : ils parlent d’une explosion accidentelle.

Le président Vladimir Poutine s’est félicité de ce châtiment “mérité”, a-t-il dit. “C’est la vengeance pour tous les crimes, pour nos enfants de Beslan, pour Budionovsk, pour les attaques à Moscou et dans toute la Russie”, a-t-il commenté. Selon le responsable de la sécurité russe, Chamil Bassaïev préparait une attaque terroriste dans le sud de la Russie pour ce week-end, alors que le pays doit accueillir le sommet du G8 à Saint-Pétersbourg.