DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Srebrenica 11 ans après : larmes pour un massacre

Vous lisez:

Srebrenica 11 ans après : larmes pour un massacre

Taille du texte Aa Aa

La prière aux morts, murmurée par près de 40 000 voix au cimetière de Potocari… Onze ans après le massacre de Srébrenica, les Musulmans de Bosnie se souviennent : le 11 juillet 1995, l’enclave musulmane de Srebrenica tombe aux mains des serbes de Bosnie malgré la présence des casques bleus néerlandais. 8000 hommes sont méthodiquement abattus. Il s’agit du massacre le plus important en Europe depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Pour l’instant, seuls six des dix neuf accusés dans cette tuerie ont été condamnés. Cette année, Carla Del Ponte a tenu à assister à la cérémonie… L’an dernier, la procureur en chef du Tribunal Pénal International pour l’ex Yougoslavie était absente. Elle protestait ainsi contre la cavale prolongée des deux cerveaux du massacre : Rodovan Karadic et Ratko Mladic, toujours en fuite.

Ce mardi, 505 victimes ont été inhumées au cimetière de Potocari… Leurs proches les ont porté en terre après que les analyses ADN aient enfin parlé. 505 victimes qui reposeront aux côtés de 2000 corps déjà inhumés alors que des milliers d’autres attendent encore d‘être identifiés dans les fosses communes de Srebrenica. Onze ans après la tragédie, les plaies sont encore vives. Le massacre de Srebrenica est le seul épisode de la guerre sanglante de Bosnie qualifié de génocide par la justice internationale.