DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Proche Orient au coeur du G8

Vous lisez:

Le Proche Orient au coeur du G8

Taille du texte Aa Aa

Les fastes du Palais Constantin à Saint Petersbourg pour accueillir les dirigeants des 8 pays les plus riches du monde. Le G 8 s’est ouvert hier dans l’ancienne capitale des Tsars avec un dossier qui a bouleversé l’ordre du jour : la crise au Proche Orient.
Sujet central de la Conférence de presse de Vladimir Poutine. ‘‘Nous condamnons tout les actes terroristes. Ce qui englobe les enlèvements. Mais notre impression, c’est qu’au delà de rechercher ses soldats retenus en otage, Israël poursuit des objectifs plus vastes’.’‘ Sous entendu du président russe : affaiblir le Hezbollah pour sécuriser sa frontière nord.

Malgré les sourires et les images d’unité, difficile d’harmoniser les positions des membres du G8. Notamment celle des Etats-Unis qui soutiennent Israël tout en condamnant le Hezbollah et de l’Europe qui juge l’action israélienne disproportionné. Les diplomates vont maintenant tenter d‘élaborer une déclaration commune sur le sujet. La violence ne résoudra pas le problème voudrait y voir écrit la France. Une formulation qui va à l’encontre des propos de George Bush.

Pendant ce temps les manifestations d’ altermondialistes ou de militants communistes se sont poursuivies en marge du sommet, réprimées par la police. Les rassemblements sont interdits le temps du G8. La démocratisation de la Russie figure à l’ordre du jour du sommet. ‘‘Sur ce plan là nous prendrons nos décisions nous-mêmes’‘, indique Vladimir Poutine.